Sur les huit enfants de Charles de Galembert, dont je vous ai déjà parlé ici, quatre furent admis à Saint Cyr :

  • Henry né en 1854 fut de la promotion du Shah (1872-1874). Chevalier de la Légion d’Honneur en 1900 son dossier militaire se consulte sur la Base Leonore.
  • Eugène né en 1860 fut de la promotion des zoulous (1878-1880). Commandeur de la Légion d’Honneur en 1920 son dossier militaire est aussi consultable  sur la Base Leonore.
  • Joseph né en 1862 fut de la promotion des Pavillons Noirs (1882-1884). Lui aussi sera Commandeur de la Légion d’Honneur en 1924, son dossier est consultable sur la Base Leonore.
  • Louis né en 1867 fut de la promotion de Tombouctou (1887-1889). Il démissionnera de l’armée au début des années 1890 pour des raisons inconnues. Il réintègrera l’armée en 1914 au grade où il avait démissionné.

Dans la famille de ma mère, Gabriel Malleterre, né en 1858 sortait second de la promotion des Zoulous en 1880, promotion dont sortait Eugène de Galembert.

Ainsi un arrière grand oncle de mon mari était de la même promotion à Saint Cyr qu’un cousin de ma grand mère.

Mais ce qu’il y a de plus étonnant c’est que Joseph de Galembert sera admis à l’Ecole de Guerre la même année que Gabriel Malleterre et qu’ils sont tous les deux à coté l’un de l’autre sur la photo de la 15e promotion de l’Ecole de Guerre.

On aperçoit Gabriel Malleterre au premier rang, le 3e en partant de la gauche et Eugène de Galembert dans la deuxième rangée derrière Gabriel Malleterre un peu sur la gauche.

Gabriel Malleterre est le cousin de ma grand mère Elisa Vayre.

Lui aussi sera Commandeur de la Légion d’Honneur, dont le dossier est consultable sur la Base Leonore, il sera gouverneur des Invalides et Directeur du musée de l’Armée.

Joseph de Galembert est  le grand oncle de Geneviève Jarry, ma belle mère, ainsi qu’Henry et Eugène, Louis est son grand père.

Je reviendrai sur la carrière de ces militaires de la même génération qui tous ont fait la guerre de 1914. Henry, Eugène et Joseph de Galembert y perdront leur fils. Gabriel Malleterre sera gravement blessé et perdra sa jambe.

 

Rejoindre la conversation

2 commentaires

  1. Le premier de la promotion des zoulous était Henri Marie Emé de Marcieu. Mais du premier au dernier la guerre de 1914 fut la fin de leur monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *