Lorsque j’ai commencé à faire l’arbre généalogique de mes enfants je n’avais pas beaucoup de renseignements. François de Decker, mon beau-père, m’avait parlé de parenté avec les Ducs de Brabant et d’une famille de Deckere d’Anvers qui avait érigé la Maison Mercator Ortelius. En effet il possédait un livre Recueil de l’office généalogique et héraldique de Belgique où un article de Françis de Decker intitulé « La Maison Mercator Ortelius à Anvers et ses bâtisseurs les de Deckere, seigneur de Monteleone, Zevenbergen, Ranst et Millegeim » où sur une une vingtaine de pages nous est racontée l’histoire de cette famille au 17e siècle et dont voici les armes.

Decker Armes775

« d’argent au cerf élancé au naturel, posé sur une terrasse de sinople, au chef d’azur chargé de deux croissants d’argent »

Dans la famille cette histoire était un peu légendaire, juste une jolie histoire … d’autant plus que dans  l’article de Francis de Decker il explique que cette famille s’est éteinte en 1748.

J’ai donc laissé s’endormir cette famille ancienne et sa belle histoire avec les archives familiales et j’ai entrepris l’arbre par la racine et non par le sommet.

1 – Premières recherches

François de Decker (ci dessous en 1934 à l’âge de vingt ans) nous avait laissé quelques photos de ses parents et grands-parents.

Decker Francois 1934

Son père Joseph, né à Bruxelles, avocat et homme d’affaires, ici dans son bureau au Brésil.

Decker Joseph de

Decker Joseph de2

La famille de Joseph : son père Michel, avocat lui aussi né à Bruxelles, entouré de sa femme Marie Suzanne Debrégeas Laurénie, originaire du Périgord, et de leurs enfants.

Joseph est l’aîné, né en 1877, Louis en 1879, Justin en 1881, Antoine en 1883 qui seront prêtres tous les trois, Charles né en 1886 et Madeleine en 1888.

La photo doit dater du début des années 1900.

Madeleine est au premier plan, au second et de gauche à droite : Justin, Marie et Michel.

Au fond et de gauche à droite : Antoine, Joseph, Charles et Louis.

Decker famille 1900

Joseph de Decker se marie en 1908 avec Marie de Lespinasse née à Bergerac. Ils auront huit enfants : Louise, Michel, Marie, Jean, François, Marguerite, Charles et Jeanne.

Ici Marie de Lespinasse avec à sa droite Henri O’Byrne son gendre (époux de Louise de Decker) et à sa gauche son fils François à la fin des années 30.Decker O'Byrne720

La photo est probablement prise à Montcimier, la famille habitait 1, Boulevard Henri IV à Paris mais possédait une maison en Dordogne à Saint Georges de Montclar.

Je parlerai à nouveau de cette maison quand j’aborderai les lieux et demeures familiales.

Grâce à Henri Valette-Viallard, fils de Jeanne de Decker, dont l’arbre est sur Geneanet j’ai pu remonter jusqu’à Adolphe de Decker  (père de Michel) et à sa mère Marie Eléonore Pétronille Raparlier dont j’ai acquis le faire-part de décès :

Raparlier776-003

Avec tous les éléments trouvés sur ce faire-part j’ai pu relier ces noms avec l’arbre d’Auguste de Decker sur Geneanet.

Jean-Baptiste de Decker, époux de Marie Eléonore Raparlier, était décédé en 1849 à Bruxelles, armateur né à Baesrode près d’Anvers il avait cédé ses chantiers pour établir à Alost une filature de coton dont ses fils héritèrent : la Filature des Trois Rois.

Auguste de Decker a partagé des ex-voto familiaux dont celui-ci.

1849 Ex-voto Jean-Baptiste de Decker

Le père de Jean-Baptiste, Jean de Decker était lui-même armateur à Baesrode et Termonde ainsi que son père Jean-Baptiste au début du 18e siècle.

Baesrode

Dessin Peter Brueghel 1556 source Wikipedia

Enfin nous arrivons à Jean de Decker (1658-1719) qui épouse Catherine de Raedt.

« Par acte des 5 et 7 avril 1694 Jean de Decker rachète sa charge à Antoine van Waerbeke (ou Waerbeck) (archives notariales d’Anvers).

Puis nous remontons encore jusqu’à Martin de Decker né en 1555 qui possède la terre de Brandeken à Oppurs.

Nous sommes donc bien dans cette région d’Anvers mais je ne retrouve pas la famille de Deckere de la Maison Mercator Ortélius.

Cependant j’ai des intuitions car tant de personnes de la même région et avec un nom très approchant doivent bien avoir des liens. Lesquels ?

Ce sera pour le prochain post : une deuxième partie avec une découverte inattendue.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer