Dès le XVIIe siècle nous retrouvons la trace de ces notaires qui de père en fils et jusqu’au XIXe siècle vont se transmettre leur charge. J’ai découvert avec émotion leurs signatures, et j’espère aller aux archives départementales à Rodez découvrir leur écriture dans les actes notariés transcris. Le premier dont il est fait mention...